Qui comprend encore les syndicats ???

Une grève est toujours regrettable, surtout lorsqu’elle est organisée alors que les négociations entre syndicats et direction du rail sont en cours… La concertation devrait toujours être la priorité mais apparemment, la FGTB et la CSC ne se battent pas pour l’avenir de la SNCB ni pour un service public de qualité mais plutôt dans un objectif d’opposition pure et simple. Leurs revendications changent en fonction du vent et se limitent parfois à défendre des acquis d’un autre temps et totalement révolus.

Pourtant le rail belge, c’est 200 millions d’euros de pertes annuelles pour une dette de près de 5 milliards !!! Prendre les étudiants, les travailleurs, la population en otage alors qu’il devrait être du devoir de chacun de se mettre autour de la table afin de pérenniser ce service public, c’est faire preuve d’irresponsabilité. Il faut impérativement arrêter de prendre le contribuable pour la vache à lait du rail belge… La SNCB doit gagner en efficacité et offrir un service de meilleure qualité en évitant tout dérapage budgétaire.

« Et tout cela est possible ! C’est d’ailleurs l’objectif de la grande réforme entreprise par le Gouvernement Fédéral. Les syndicats feraient mieux de prendre le train de cette réforme en marche afin d’assurer la pérennisation d’un service public national de qualité pour les usagers mais aussi pour les cheminots plutôt que d’œuvrer à sa lente décrépitude… » estime Pierre-Yves JEHOLET.