Que la Wallonie arrête de pleurnicher et qu’elle se mette enfin à agir !

La situation financière de la Wallonie est très fragile mais il est possible de redresser la barre. Pour y arriver, notre région a grand besoin d’un capitaine avec un cap clair et défini. Pour le moment, PS et cdH excellent dans la critique du fédéral, en oubliant même de gouverner. Pourtant, avec un déficit annoncé de 386 millions d’euros et un retour à l’équilibre sans cesse repoussé, il est urgent de s’occuper des enjeux wallons.

« Il est possible de réaliser des réformes structurelles afin de réduire le train de vie de la Région Wallonne ou, pourquoi pas, d’effectuer un tax shift wallon qui permettrait d’être plus juste dans l’impôt perçu mais PS et cdH ont choisi une autre voie. Plutôt que de diminuer le déficit budgétaire, ils vont le faire payer par la classe moyenne, ils vont s’attaquer aux travailleurs et au pouvoir d’achat des ménages. » expose Pierre-Yves JEHOLET.

Le Gouvernement PS-cdH semble manquer d’ambition et du courage nécessaire à de grandes réformes. Avant le budget 2016, il avait déjà choisi la facilité en réduisant l’avantage fiscal sur le bonus-logement et sur les titres services avec une perte, en moyenne, de 300€ et 570€ par an et par ménage. A cela, on peut ajouter la suppression de l’Eco-bonus et le renforcement de l’Eco-malus, la taxe pylône sur les gsm, la création future de l’assurance autonomie qui sera une nouvelle taxe santé de 25€ par personne, la mise en place d’un chèque habitat dont on ne sait pas grand-chose si ce n’est qu’il sera bien moins avantageux que le système actuel pour la classe moyenne.

« La Wallonie est souvent montrée du doigt comme la région de Belgique où l’on taxe le plus facilement et lourdement le citoyen et ce gouvernement PS-cdH ne fait que renforcer cet état de fait… La Wallonie va finir par devenir un enfer fiscal où entreprendre deviendra un gros mot. » déplore le Député Pierre-Yves JEHOLET.