PS et cdH bouclent le budget régional sur le dos des communes !

Depuis plusieurs mois, PS et cdH, à défaut de gouverner la Wallonie, s’entendent sur une chose : La critique facile et malhonnête du fédéral perçu comme le fossoyeur des pouvoirs locaux ! Pourtant, il apparait clairement, chiffres à l’appui, que c’est le Gouvernement wallon, lui et lui seul, qui sape les finances des pouvoirs locaux. D’une part par des mesures d’économies et d’autre part par l’absence de décisions pour faire face aux difficultés rencontrées par les Provinces, les Communes, les CPAS,….

« Je respecte bien évidemment le droit du PS et du cdH de faire le choix de l’opposition bête et méchante. Mais la vérité à ses droits ! Dans la déclaration de politique régionale, le Gouvernement wallon s’était engagé à assurer la neutralité budgétaire des décisions prises par la région pour les communes, provinces et CPAS.  Pourtant l’impact 2016 des décisions du Gouvernement (taxation déchets, réforme points APE, Taxe kilométrique, certificats verts,…) sera de – 63 millions € ! (51,2 millions € en moins pour les pouvoirs locaux si on prend en compte la majoration de 1% du Fonds des communes). C’est un véritable coup de poignard porté aux pouvoirs locaux ! » a indiqué le Député-Bourgmestre Pierre-Yves JEHOLET.

Et de poursuivre : « En tant que Chef de groupe MR au Parlement, mais aussi en tant que Bourgmestre, je ne peux pas laisser dire tout et n’importe quoi ! Oui le tax shift et la soumission des intercommunales à l’ISOC auront un impact sur les budgets des pouvoirs locaux mais le Fédéral a également prévu une baisse des cotisations en matière de pension, une augmentation du fonds des frontaliers et n’oublions pas l’impact positif du saut d’index pour les pouvoirs locaux ! L’addition des mesures du fédéral auront, en réalité, un effet global positif de + 98,4 millions € en 2016. En réalité ce sont le PS et le cdH les véritables fossoyeurs des pouvoirs locaux ! A chaque difficulté, ils imaginent de nouvelles recettes, ils s’attaquent aux communes et donc aux citoyens plutôt que de travailler sur les dépenses en initiant, enfin, une grande réforme des pouvoirs locaux ! »

Découvrir les tableaux et graphiques