Cadastre APE : Le gouvernement wallon va continuer à agir de manière nébuleuse

Les membres de la commission de l’Emploi et de la Formation se sont penchés sur la proposition de résolution du Député Pierre-Yves Jeholet visant à établir un cadastre des aides à la promotion de l’emploi (APE) du secteur non-marchand.

« Cette proposition a pour but d’apporter plus de clarté à un dispositif dont on connait l’importance pour le secteur associatif et le nombre d’emplois qu’il génère. Pour mettre en place ce cadastre, il suffirait juste d’un petit peu de volonté politique. Un peu de volonté pour que dans ce parlement, on puisse travailler dans les meilleures conditions possibles de bonne gouvernance, de transparence et de renouveau démocratique, pour reprendre de nouveaux mots à la mode et qui plaisent beaucoup à certains. » s’est exprimé le Député Pierre-Yves Jeholet.

Si ce type de cadastre existe déjà pour tous les autres types de points attribués dans le cadre des aides publiques et malgré qu’il soit bien utile pour évaluer la pertinence de ces aides publiques, le gouvernement wallon reste hermétique à l’idée d’un tel cadastre pour les points APE. La proposition vient d’ailleurs d’être à nouveau rejetée en commission par la majorité PS-cdH.

« C’est bien de parler de renouveau démocratique, de nouvelle gouvernance, de gestion efficace. Je pense que plus que les paroles, ce sont les faits et les actes qui comptent mais le gouvernement PS-cdH en manque cruellement… Lorsque j’écoute la Ministre Tillieux et le Député Benoît Drèze (cdH), j’ai l’impression, et je le regrette profondément, que ce gouvernement va continuer à agir de manière nébuleuse en donnant l’impression de distribuer les subsides aux proches, aux camarades…  » a conclu le Président du groupe MR Pierre-Yves Jeholet.